Du 14 février au 21 avril
Art et Écritures – « Per cambiar le monde »
Vernissage mardi 13 février à 19h30

Exposition
Quai des arts - Centre d'arts visuels
Contact : 05 81 60 82 62 / quaidesarts@mairie-cugnaux.fr

En collaboration avec les œuvres de la collection du musée des Abattoirs et du Frac Occitanie Toulouse, Art et écritures est une exposition présentant des artistes qui intègrent le verbe au cœur de leurs travaux. L'écriture en est la représentation visuelle.

À l'ère du numérique et des réseaux sociaux, le langage passe par la parole écrite et se nourrit aussi de signes et pictogrammes (décodage, chiffrage, sms, twitter...). Art et écritures présente des œuvres d'art contemporain qui ouvrent la porte au langage. Ici les artistes ont fait des mots un sujet, un motif. A travers cette exposition, nous souhaitons explorer avec vous l'articulation qui peut s’opérer entre le texte et l'image.

« Dans un tableau, les mots sont de la même substance que les images » écrivait René Magritte, l’un des grands maîtres surréalistes, en 1929. Si le rapport entre le mot et l’image est une constante dans l’histoire de l’art, de l’enluminure au Surréalisme, il occupe une place centrale dans les grands mouvements de l’art moderne et contemporain du XXe siècle et jusqu’à nos jours.

L’écriture significative ou purement plastique est située à la frontière de la matière et du concept. Elle induit une dimension poétique et véhicule aussi le message des manifestes. L’exposition « Per cambiar le monde… » met en relief cette force de l’écriture et du geste à travers un choix d’œuvres majeures et monumentales des collections des Abattoirs. Le titre Per cambiar le monde…, emprunté à l’une des œuvres exposées de Ben, induit à la fois l’imaginaire du mot et la rupture avec le langage établi. Ce titre rappelle que les mots comme le dessin, ont le pouvoir de changer le regard que l’on porte sur le monde.

L’exposition du Quai des arts réunit cinq artistes : Judit Reigl et Georges Mathieu inventent une écriture abstraite et puissante, tandis que Ben, Jimmie Durham et Pascal Lièvre mettent en scène les mots pour créer des nouvelles formes de manifestes, pour l’identité territoriale, l’environnement et le féminisme.

Œuvres :
• Ben, Per cambiar le monde… a Tolosa, 2011
• Ben, Mefi, 1984
• Ben, C’est la guerre, 1984
• Jimmie Durham, Sweet, light, crude, 2009
• Pascal Lièvre, Rêver l’obscur, 2016
• Georges Mathieu, La Bataille de Hastings, 1956
• Judit Reigl, Écriture en masse, 1964

Visites commentées : 2 € • Sur rendez-vous
A consulter :
Partager cette actualité