HISTOIRE ET PATRIMOINE

Le château de la Cassagnère

cassagnere-devantC’était autrefois un très grand domaine agricole de 200 hectares, allant jusqu’aux bois de La Ramée et comprenant plusieurs métairies.
Le château actuel a été construit en 1680 en une seule fois, par le Baron Pierre de PAPUS, Président du « Parlement du Languedoc »et membre de l’Académie des jeux Floraux.
Du XVII au XIXème siècle, la culture de la vigne, du fait d’un terrain caillouteux, permettait à la population toulousaine de subvenir à ses besoins en vin.
Classé monument historique depuis 1979, il appartient aujourd’hui à la famille Gourdou qui l’a rénové et en ouvre les portes lors des journées du patrimoine.

Le pavillon Louis XVI

pavillonLe pavillon Louis XVI a été construit en 1779 pour Jacques LACANS, fermier général des gabelles. Il est situé dans l’ancienne ceinture viticole de Toulouse, le long d’une route où les parlementaires de la seconde moitié du XVIIIè siècle achetaient des propriétés destinées à la construction.Largement amputé par le camp d’aviation de Francazal, ce pavillon faillit bien disparaître lors de l’établissement du camp. Pour lui éviter ce sort, il fut inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques le 25 juin 1929. Il se situe rue Henri Glady.

Le Château de Maurens

maurens Le Château de Maurens date du XVI ème siècle. A cette époque, c’était un château féodal, entouré de plusieurs fermes. La culture de la vigne occupait alors plus de 30 hectares. En 1814, il devient la propriété de la famille de Boyer Montegut qui l’occupe encore aujourd’hui

Le Canal de Saint Martory

Long de 71 kilomètres, le Canal de Saint Martory fut construit entre 1866 et 1877 afin de desservir en eau un important secteur agricole.photo1
C’est toujours sa fonction essentielle à ce jour mais également la fourniture d’eau potable et la production hydro-électrique.
Saviez-vous qu’à l’origine, ce canal était destiné à la navigation ?

Le monument aux morts

photo1 (1)Ce monument fut inauguré dans un premier temps, en 1922, par Monsieur le Maire Charles BRUGAIT, et implanté au cimetière communal rue de la Vieille Eglise.
En octobre 1975, le Conseil municipal présidé par Monsieur le Maire Jean DARDE, décida de sa restauration et de son déplacement au centre de la ville, à l’emplacement actuel.

La Coupe d’or

photo1 (2)L’origine du nom « La coupe » provient des anciens registres cadastraux sur lesquels le site est mentionné sous le vocable de « la coupe ». Le mot « or » a ensuite été rajouté par les retraités, car la retraite, c’est, disent-ils, l’âge d’or.
L’établissement de la Coupe fut construit par la famille DE BOYER MONTEGUT alors que Paul DE BOYER MONTEGUT était Maire de la commune. Il fut destiné à l’école libre de garçons en 1883, qui comptait une trentaine d’élèves.

Les églises

stlaurentLa commune de Cugnaux possède depuis 1239 au moins une église paroissiale dédiée au martyr de Saint Laurent dont le ressort couvrait les actuels territoires de Cugnaux et Villeneuve-Tolosane (autrefois Villeneuve de Cugnaux). Après la disparition de cette église lors d’un incendie en 1824, chacune des deux communes édifia une église particulière. Celle de Cugnaux fut achevée en 1827. Elles ont toutes les deux gardées le nom de Saint-Laurent.

notredameDans le cimetière toujours commun à Cugnaux et à Villeneuve-Tolosane, traversé par la limite qui sépare leurs territoires respectifs, a existé, depuis une date inconnue, outre l’ancienne église paroissiale, une chapelle dédiée à la Vierge sous le vocable de Notre Dame des Champs. Cette chapelle fut très endommagée par l’incendie de 1824. A l’initiative de Paul DE BOYER MONTEGUT, Maire de 1869 à 1901, elle fut démolie pour être remplacée par une construction neuve en style néo-gothique. Les travaux se terminèrent en 1876, depuis l’église n’a pas subi de transformations.

Le chemin et la maison de la cloche

maison-clocheLe Chemin de la Cloche commence à droite du boulevard de Maurens pour se terminer au bord du Canal de Saint-Martory. A droite, sur ce chemin, se trouve la maison de la Cloche qui accueillait, dans une grande salle, les ouvriers travaillant à l’entretien des nombreux vignobles. A midi, la Cloche avertissait le personnel qu’il pouvait venir se restaurer et se reposer au chaud.

Le chemin de fer à Cugnaux

trainUne voie de chemin de fer traversait Cugnaux avant d’être fermée en 1947. La gare se situait sur l’emplacement du parking Léo Lagrange. « Le petit train » partait de la gare Roguet, à Toulouse, passait par Saint Simon, Cugnaux, suivait l’avenue Léo Lagrange, traversait Villeneuve-Tolosane, longeait ensuite le CD 15 (Route de Seysses) jusqu’à Seysses, puis Muret, pour atteindre, par la vallée de la Lèze, son terminus à Pailhes en Ariège.

Pensez-y !
Vous êtes :
Coordonnées
Hôtel de ville
5, place de l'église
31270 Cugnaux

Téléphone : 05 62 20 76 20
Horaires d'ouverture
Lundi, Mercredi, Jeudi, Vendredi
9h - 12h30 & 13h30 - 17h

Mardi
10h30 - 12h30 & 13h30 - 19h

Permanence Etat-Civil
Samedi : 10h à 12h
Nous écrire
Vous désirez contacter le Maire, un Élu ou un Service ?